L'histoire de notre école
1825 La première école officielle de Welkenraedt fut dirigée par un instituteur agréé par le Conseil Communal.  
 
1874 L'institut Saint-Joseph prend ses racines aux débuts de l'enseignement libre à Welkenraedt. Des soeurs Récollectines, dont la maison mère est à Eupen, s'installent dans une maison située en face de l'église. Cette demeure jouxtait l'ancienne "ferme Denis" maintenant restaurée et aménagée en classes et ateliers de l'Institut. C'est le début de l'enseignement pour jeunes filles, qui se prolonge jusqu'en 1878. 
 
1876 Durant le "Kulturkampf" (ou combat pour la culture, un conflit qui opposa le chancelier du Reich Otto von Bismarck à l'Église catholique et au parti des catholiques allemands.) qui sévit en Allemagne, les Récollectines décident de transférer leur maison mère d'Eupen à Welkenraedt.  
 
1879 Alors que la population scolaire s'accroît petit à petit, une augmentation brusque de celle-ci intervient à la suite de la loi votée par la majorité libérale du gouvernement belge, qui interdit l'enseignement religieux sous toutes ses formes dans les établissements officiels. La grande majorité des jeunes welkenraedtois, garçons et filles, qui étaient scolarisés (l'enseignement est rendu obligatoire dans notre pays en 1914) prirent le chemin de l'école des soeurs Récollectines. Sous l'impulsion du Révérend Recteur Scharenbroichs, cette situation amène les soeurs à envisager sans retard l'extension de l'établissement. 
 
1884 Cette loi fut abolie immédiatement avec le retour des catholiques au pouvoir. 
 
1900 scholastiqueLes plans sont terminés. La construction réclame l'assèchement d'une grande mare située en bordure de la route. 
 
1902 Les soeurs inaugurent, en face du pensionnat, le grand bâtiment de la nouvelle école de filles appelée Saint-Joseph et une maison d'habitation pour le recteur. Ces bâtiments hébergent une partie de l'actuel Institut Saint-Joseph secondaire. Soeur Scholastique assume la direction de l'Ecole de 1902 à 1939. 
 
1930 Les religieuses ouvrent l'école gardienne, elles sont aidées par des institutrices. 
 
1939 C'est au tour de Soeur Marie-Pascale de prendre la direction. La deuxième guerre mondiale entraîne la fermeture de l'école Saint-Joseph. Dans le IIIe Reich il n'y a pas de place pour l'enseignement confessionnel.  
 
1940 à 1942 L'école sert de dépôt de meubles pour les allemands.  
 
1942 à 1943 L'Allemagne est bombardée par les alliés. La Hilfswerk utilise les meubles stockés dans l'école pour les sinistrés allemands qui ont déménagé dans notre région de Welkenraedt - Henri-Chapelle. 
 
1943 à 1944 L'école sert à loger près de 100 prisonniers italiens (déserteurs révoltés contre le régime de Mussolini). Ils travaillaient près du chemin de fer à hauteur de l'actuel stade Fabiola dans une entreprise d'armement appelée Junkerswerk. 
 
1945 A Saint-Joseph la reprise des cours est lancée aussi, sous la direction de Soeur Marie-Pascale. 
 
1948 90ansSoeur Scholastique fête ses 90 ans. 
 
1955 Mme Delhaye prend la direction de l'école. Elle donne également cours au 4e degré en classe de 8me. 
 
1958 Arrivée des Soeurs de Notre-Dame de Namur congrégation fondée par Sainte Julie Billart (fondatrice) et Françoise Blin de Bourbon (cofondatrice) en 1804. Soeur Madeleine prend la direction de l'établissement. 
 
1960 L'inauguration de l'école technique St-Joseph se déroule le 22 mai. En effet, après le pacte scolaire, l'école primaire avec un quatrième degré se transforme en école technique. Le secondaire compte 62 élèves au départ. 
 
1967 Pour faire face à l'extension de la population scolaire, à la rentrée scolaire de septembre, les sections de l'enseignement primaire et maternel Saint-Joseph utilisent les locaux de l'école Albert 1er. Celle-ci a été fermée au mois de juin après 20 ans de prospérité. Le secondaire compte 90 élèves. 
 
1972 L'établissement s'ouvre à l'enseignement rénové. 
 
1975 Monsieur André Smets, prend la direction de l'Institut Saint-Joseph jusqu'en 1999. 
 
1977 Le pensionnat est détruit pour faire place à la résidence "Charlemagne". 
 
1980 On compte 162 élèves dans une école qui s'ouvre à la mixité. Au même moment, l'ensemble des deux cycles primaire et secondaire regroupe 450 élèves et fournit de l'emploi à 51 enseignants. 
 
1981 La direction s'engage dans la création d'un Centre d'Enseignement Secondaire libre (C.E.S.), calquant ses structures sur les nouvelles réalités administratives et linguistiques issues de la fusion des communes en 1977. Cette opportunité regroupe l'Institut Saint-Joseph de Welkenraedt et l'Institut Notre-Dame de Gemmenich au sein d'une administration de 18.000 habitants. 
 
1984 L'école peut ouvrir l'enseignement général jusqu'en 6e. Il y a 205 élèves inscrits. 
 
1989 Le 22 juin, Monsieur Melchior Wathelet Vice-Premier Ministre et Ministre de la Justice pose la première pierre des bâtiments C. 
 
1990 La population scolaire atteint 339 élèves. La nouvelle aile des installations, classes C, avec le hall omnisport et cafétéria, est fonctionnelle. L'ancienne salle de gymnastique cède la place à deux classes. 
 
1992 Le premier triathlon de l'école est lancé. 
 
1997 Le nombre d'élèves passe brusquement à 636 jeunes soit 99 de plus que l'année précédente. En 37 ans, la population scolaire est multipliée par un peu plus de 10. 
 
1998 Suite à l'augmentation de la population scolaire, l'institut a droit à une sous-direction, elle est confiée à Monsieur Raymond Bebronne, professeur de langues dans l'établissement. 
 
1999 A la rentré de septembre, la première classe d'immersion est ouverte avec 22 élèves. 
 
2003 M. Christian Corman prend la direction de l'Institut Saint-Joseph. Les premiers locaux du bâtiment D sont utilisés. La population scolaire vient de s'accroître cette année de 54 élèves, Ils sont maintenant 838. 
 
2007 922 élèves. Il faut remarquer que l'école secondaire n'a pratiquement jamais souffert depuis 1984 du problème de la dénatalité, celle-ci étant compensée par l'arrivée de jeunes provenant des localités environnantes. 
 
2008 Les aménagements de "la ferme Denis" et ses annexes se terminent. Le site internet réalisé avec la participation des élèves est mis sur le web. Les fenêtres du premier étage du bâtiment B sont remplacées par des fenêtres en PVC, des vitres double vitrage et équipées de stores extérieurs motorisés. 
 
2009 On compte 972 élèves pour cette année scolaire. Le 6/3/2009, installation de la nouvelle porte d'entrée du secrétariat, celui-ci est toujours en cours d'aménagement, le gros ouvre est fini, l'électricité est en cours, le plafonnage va commencer. 
 
27/07/2009 Démolition extérieure de la maison en face du secrétariat, l'intérieur a commencé au mois de juin. 
 
Septembre: Le nouveau secrétariat est opérationnel avec un local plus grand, du nouveau mobilier, des ordinateurs supplémentaires. 
 
La maison « auto-école » est démolie. Les élèves de la section CGO débute la reconstruction, ce qui donnera au final : 3 classes, des sanitaires et bien sûr la fameuse passerelle dont on parle de plus en plus. Tentative d'ouverture d'une 7ème professionnelle aide soignante. 
 
Création du site internet consacré à l'immersion (http://www.isjimmersion.be) 
 
2010 Du 25 au 29 janvier des élèves de l'Institut se rendent à Auschwitz (75e anniversaire de la libération du camp) et Birkenau. 
 
Avril: Début de la construction de la nouvelle classe cuisine dans le local A04. 
 
5 et 6 août: Installation de la passerelle passant au-dessus de la rue de l'Eglise. Elle permettra aux élèves et enseignants de traverser la rue en toute sécurité pour rejoindre les locaux F. 
 
2011 Le 15 octobre, inauguration de la passerelle en présence des autorités et de soeurs de Notre-Dame Namur. L'école fête aussi les 50 ans de l'enseignement secondaire.
© Institut Saint-Joseph Welkenraedt - Tous droits réservés - 2016